Ménopause précoce

Ménopause précoce cause symptôme et remède maison

Ménopause précoce : La plupart des femmes commencent la ménopause entre 45 et 55 ans. L’âge moyen pour commencer la ménopause aux États-Unis est de 51 ans.

La ménopause précoce se manifeste habituellement avant l’âge de 45 ans. La ménopause prématurée ou l’insuffisance ovarienne prématurée survient avant l’âge de 40 ans.

La ménopause survient lorsque vos ovaires cessent de produire des ovules, ce qui entraîne une faible concentration d’œstrogènes. L’œstrogène est l’hormone qui contrôle le cycle de reproduction.

Quelqu’un est en ménopause alors qu’il n’a pas eu de règles depuis plus de 12 mois. Mais les symptômes associés, comme les bouffées de chaleur, commencent bien avant la ménopause pendant une phase appelée péri ménopause.

Tout ce qui endommage vos ovaires ou arrête la production d’œstrogènes peut provoquer une ménopause précoce. Cela comprend la chimiothérapie contre le cancer ou l’oophorectomie (ablation des ovaires).

Dans ces cas, votre médecin vous aidera à vous préparer à une ménopause précoce. Mais votre corps peut aussi commencer la ménopause tôt, même si vos ovaires sont encore à l’intérieur de vous.

Voici le remède contre la ménopause précoce, cliquez ICI

Cliquez sur ALLO DOCTEUR pour appeler

Symptômes

La ménopause précoce peut commencer dès que vous commencez à avoir des règles irrégulières ou des périodes qui sont sensiblement plus longues ou plus courtes que votre cycle typique.

Voici d’autres symptômes de la ménopause précoce :

  • saignement abondant
  • périodes qui durent plus d’une semaine

Dans ces cas, faites une consultations médicale pour vérifier si d’autres problèmes pourraient causer ces symptômes.

Voici d’autres symptômes courants de la ménopause :

  • sautes d’humeur
  • changements dans les sentiments ou le désir sexuels
  • sécheresse vaginale
  • troubles du sommeil
  • bouffées de chaleur
  • sueurs nocturnes
  • perte de contrôle de la vessie

 

Cause ménopause précoce

Il existe plusieurs causes connues de ménopause précoce, mais parfois la cause ne peut être déterminée.

Génétique

S’il n’y a pas de raison médicale évidente pour une ménopause précoce, la cause est probablement génétique. L’âge au début de la ménopause est probablement héréditaire.

Savoir quand votre parent a commencé la ménopause peut fournir des indices sur quand vous allez commencer votre propre. Si votre parent a commencé la ménopause tôt, vous êtes plus susceptible que la moyenne de faire de même.

 

Facteurs liés au mode de vie

Certains facteurs liés au mode de vie peuvent avoir une incidence sur le début de la ménopause. Le tabagisme affecte les œstrogènes et peut contribuer à une ménopause précoce.

Certaines recherches suggèrent que les fumeurs réguliers ou à long terme sont susceptibles de connaître la ménopause plus tôt. Les femmes qui fument peuvent commencer la ménopause 1 à 2 ans plus tôt que celles qui ne fument pas.

L’indice de masse corporelle (IMC) peut également jouer un rôle dans la ménopause précoce. L’œstrogène est stocké dans les tissus adipeux. Les femmes qui sont très minces ont moins d’œstrogènes, qui peuvent être épuisés plus tôt.

Certaines recherches suggèrent également qu’un régime végétarien, le manque d’exercice et le manque d’exposition au soleil tout au long de votre vie peuvent tous provoquer une ménopause précoce.

 

Problèmes chromosomiques

Certains problèmes chromosomiques peuvent mener à une ménopause précoce. Par exemple, le syndrome de Turner (également appelé monosomie X et dysgenèse gonadique) implique d’être né avec un chromosome incomplet.

Les femmes atteintes du syndrome de Turner ont des ovaires qui ne fonctionnent pas comme prévu. Cela les amène souvent à entrer en ménopause prématurément.

D’autres problèmes chromosomiques peuvent aussi provoquer une ménopause précoce. Cela comprend la dysgénèse gonadique pure, une variation du syndrome de Turner.

Dans cette condition, les ovaires ne fonctionnent pas. Au lieu de cela, les périodes et les caractéristiques sexuelles secondaires doivent être provoquées par un traitement hormonal substitutif, habituellement pendant l’adolescence.

Les femmes atteintes du syndrome de Fragile X, ou qui sont porteuses génétiques de la maladie, peuvent également avoir une ménopause précoce. Ce syndrome se transmet dans les familles.

Vous pouvez discuter des options de dépistage génétique avec votre médecin si vous avez une ménopause prématurée ou si des membres de votre famille ont eu une ménopause prématurée.

 

Maladies auto-immunes

La ménopause prématurée peut être un symptôme d’une maladie auto-immune, comme la thyroïde ou l’arthrite rhumatoïde.

Dans les maladies auto-immunes, le système immunitaire prend une partie du corps pour un envahisseur et l’attaque. L’inflammation causée par certaines de ces maladies peut affecter les ovaires. La ménopause commence lorsque les ovaires cessent de fonctionner.

 

Épilepsie

L’épilepsie est un trouble convulsif qui provient du cerveau. Une personne atteinte d’épilepsie est plus susceptible de souffrir d’insuffisance ovarienne primaire, ce qui mène à la ménopause. Les changements hormonaux dus à la ménopause peuvent affecter les crises chez les personnes épileptiques.

Une étude plus ancienne de 2001 a révélé que dans un groupe de femmes atteintes d’épilepsie, environ 14 pour cent de celles étudiées avaient une ménopause prématurée, contre 1 pour cent de la population générale.

Diagnostic

Le temps qui mène à la ménopause est appelé périménopause. Pendant ce temps, vous pouvez avoir des règles irrégulières et d’autres symptômes qui vont et viennent.

On considère généralement que vous êtes en ménopause si vous passez 12 mois sans saignement menstruel, et que vous n’avez pas d’autre condition médicale pour expliquer vos symptômes. Cela peut être un indicateur de ménopause précoce.

 

Dépistage de la ménopause précoce

Les tests ne sont généralement pas nécessaires pour diagnostiquer la ménopause. La plupart des gens peuvent autodiagnostiquer la ménopause en fonction de leurs symptômes. Mais si vous pensez avoir une ménopause précoce, vous pouvez communiquer avec votre médecin pour en être certain.

Votre médecin peut vous prescrire des tests hormonaux pour déterminer si vos symptômes sont dus à la périménopause ou à une autre affection. Ce sont les hormones les plus courantes à vérifier:

Hormone folliculo-stimulante (FSH). Si votre taux de FSH est constamment supérieur à 30 milli-unités internationales par millilitre (mIU/mL), et que vous n’avez pas eu vos règles depuis un an, il est probable que vous ayez atteint la ménopause. Cependant, un seul test de FSH élevé ne peut pas confirmer la ménopause à lui seul.
Hormone thyroïdienne stimulante (TSH). Votre médecin peut vérifier vos taux de TSH pour confirmer le diagnostic. Si vous avez une thyroïde sous-active (hypothyroïdie), vous aurez des taux de TSH trop élevés. Les symptômes de la condition sont similaires aux symptômes de la ménopause.

La North American Ménopause Society (NAMS) signale que les tests hormonaux sont parfois inutiles parce que les niveaux d’hormones changent encore et fluctuent pendant la pré ménopause.

Même ainsi, si vous êtes préoccupé par les signes de ménopause, NAMS suggère de demander un examen complet avec votre médecin.

Style de vie et remèdes maison

Même si vous ne pouvez pas prévenir la ménopause, vous pouvez prendre des mesures pour atténuer vos symptômes.

Une alimentation saine et l’exercice régulièrement peuvent aider à gérer les symptômes de la ménopause. Si vous fumez, envisagez de cesser de fumer pour gérer vos symptômes.

Il existe des preuves mitigées sur l’utilisation de produits naturels pour gérer les symptômes de la ménopause. Certaines personnes préfèrent les vitamines et les suppléments à base de plantes aux médicaments conventionnels. Vérifiez auprès de votre médecin quel traitement vous convient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Appelez maintenant
Cliquez ICI
Clinique Bio
Bonjour
Discutons, nous sommes là pour aider