L’infertilité est l’incapacité d’un couple à avoir un bébé après un an de relations sexuels réguliers, sans contraception. Cette inaptitude à concevoir une enfant est généralement causée par plusieurs facteurs. Parmi les principales causes de l’infertilité, il y a les problèmes hormonaux ou les troubles de l’ovulation chez la femme.

L’homme infertile souffre dans la plupart des cas d’une mauvaise qualité du sperme causée par des facteurs environnementaux. Il n’existe pas de diagnostic spécifique pour l’infertilité. La consultation et les options de traitement dépendent des causes sous-jacentes de la stérilité. Découvrez les principales causes de l’infertilité chez l’homme et la femme.

C’est quoi une infertilité ?

On appelle infertilité, l’incapacité à concevoir un enfant dans un couple. Généralement, le couple doit pouvroir tomber enceintre s’il n’utilise pas de contraception et à un cycle menstruel régulier.  L’infertilité est diagnostiquée lorsque, malgré des rapports sexuels non protégés pendant au moins 12 mois, aucune grossesse ne survient.

De façon générale, entre un tiers et la moitié des grossesses surviennent après six mois de tentatives. La fécondation de quoi résulte la grosse est aussi un processus complexe qui fait intervenir de très nombreux facteurs. En partant de la gamétogenèse à la fécondation, des étapes du déterminisme sexuel, plusieurs interviennent.

Le simple fait que l’un d’eux soit altéré chez l’homme ou la femme peut entraîner une infertilité dans le couple.  Dans la majeure partie (3/4) des cas d’incapcité à concevoir, l’infertilité est soit d’origine masculine, soit féminine, ou elle associe les deux sexes. Les principales causes de l’infertilité ne sont pas assez pour causer une incapacité à concevoir.

Causes de l’infertilité chez l’homme et la femme : facteurs influençants la fertilité

La fertilité chez la femme est influencée par plusieurs facteurs importants :

  • La présence d’un nombre adéquat de follicules ovariens renfermant des ovocytes de qualité.
  • Des sécrétions hormonales appropriées pour favoriser le bon déroulement du processus de reproduction.
  • Des trompes utérines perméables, permettant la migration de l’ovocyte fécondé et des spermatozoïdes.
  • La présence d’un utérus propice à l’implantation de l’embryon.

Tous ces éléments jouent un rôle crucial dans la fertilité féminine.

Chez l’homme, la fertilité dépend essentiellement des spermatozoïdes et de leur qualité. La production de gamètes, appelée spermatogenèse, commence chez lui à la puberté. Chaque jour, plusieurs centaines de millions de spermatozoïdes sont produits dans les testicules à partir de cellules souches appelées spermatogonies. le processus complet prend environ 74 jours. A la fin, le spermatozoïde mature se détache de la paroi du tube séminifère et migre vers l’épididyme, où il est stocké.

Les principales causes de l’infertilité chez la femme

La femme peut souffrir de plusieurs maladies qui vont entraîner une infertilité chez elle. Voici les principales causes de l’infertilité chez une femme.

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Environ 10% des femmes sont touchées par ce syndrome. Il se caractérise par un déséquilibre hormonal, notamment au niveau des hormones LH et FSH, ainsi qu’une surproduction de testostérone par les ovaires. Cela entraîne chez la moitié des femmes touchées une hyperpilosité et une absence d’ovulation. Ce syndrome est considéré comme la principale cause de l’infertilité chez les femmes jeunes. Pour en savoir plus sur le SOPK.

L’insuffisance ovarienne : cause d’infertilité chez femme

C’est un dysfonctionnement ovarien primitif qui se manifeste par une absence de règles : on parle d’aménorrhée primitive. L’insuffisance ovarienne se caractérise aussi par un épuisement prématurée des follicules ovariens avant l’âge de 40 ans : on parle d’aménorrhée secondaire. C’est l’une des principales causes de l’infertilité chez la femme.

En réalité, les femmes naissent avec un nombre limité de follicules qui peuvent se développer en ovocytes matures. Ce stock diminue au fil de leur vie, à un rythme variable en fontion de chaque femmes, jusqu’à la ménopause. La déplétion du stock de follicules s’accompagne souvent d’une altération de la qualité des ovocytes. Ce qui entraîne généralement une augmentation des fausses couches spontanées et des anomalies chromosomiques chez les fœtus.

La fertilité féminine est optimale entre 18 et 31 ans. Plus de la moitié des femmes n’ont plus la capacité aujouird’hui de concevoir au-delà de 40 ans. La capacité de reproduction devient presque nulle après 45 ans. De plus en plus de femmes décident d’avoir un enfant à un âge plus avancé aujourd”hui. Ce qui fait qu’elles sont de plus en plus exposées à une insuffisance ovarienne.

L’insuffisance ovarienne devient donc l’une des principales causes de l’infertilité après l’âge de 35 ans. Elle n’est corrigée que grâce à des traitements d’assistance médicale à la procréation. La femme peut aussi faire recours au don d’ovocytes. L’insuffisance ovarienne est diagnostiqué grâce à des examens permettant de compter les follicules.

L’insuffisance ovarienne prématurée

L’insuffisance ovarienne prématurée se caractérise par une diminution anormalement importante du nombre de follicules. Elle entraîne ainsi une absence de cycles menstruels et une ménopause précoce survenant avant l’âge de 40 ans. Cette condition peut être liée au syndrome de Turner ou provoquée par des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Cependant, dans de nombreux cas, l’origine de cette insuffisance ovarienne prématurée reste inconnue. Par ailleurs, un impact environnemental n’est pas exclu. L’insuffisance ovarienne prématurée atteint 2 à 4% des femmes qui sont en âge de procréer. Cependant, c’est bien une des principales causes de l’infertilité chez la femme.

La sténose tubaire bilatérale et les adhérences pelviennes

Elles sont le plus souvent la conséquence d’une pathologie infectieuse. L’infection peut provenir du chlamydia, une des infections bactériennes sexuellement transmissibles les plus fréquentes au monde. La sténose tubaire se se caractérise par la réduction de la perméabilité des trompes de Fallope.

A cause de l’infection, les trompes se bouchent, ce qui peut même entraîner la formation de pus : on parle de  hydrosalpinx. Ce qui bloque le passage des spermatozoïdes vers l’ovule. C’est l’une des principales causes de l’infertilité dans de nombreux pays, notamment d’Afrique.

Des anomalies au niveau de la structure de l’utérus : causes d’infertilité chez femme

Plus fréquemment, des pathologies utérines sont à l’origine de l’infertilité chez la femme.  L’utérus souffre souvent des malformations, des polypes de l’endomètre ou encore de certains types de fibromes utérins.  entraînent des infertilités.

Le fibrome utérin démarre à partir des cellules musculaires du myomètre pour donner une grande masse s’il n’est pa vite traité. Le polype utérin, lui, démarre à partir du feuillet interne qui est l’endomètre. Le polype ne déforme pas l’utérus alors que le fibrome déforme l’utérus. Le fibrome détruit la sutructure de l’utérus en commençant par un myome.

L’endométriose et l’adénomyose : causes principales de l’infertilité

Environ 10% des femmes sont affectées par cette maladie, qui est causée par l’implantation de fragments de tissu similaire à l’endomètre dans la cavité péritonéale, et parfois sur les ovaires. Cette condition peut entraîner des altérations du profil d’expression des gènes folliculaires, des anomalies dans le stock de follicules ovariens et des problèmes d’implantation embryonnaire. Pour en savoir plus sur l’endométriose, une des principales causes de l’infertilité.

Les principales causes de l’infertilité chez l’homme

L’homme souffre généralement d’une infertilité dont la cause altère les spermatozoïdes. Il existe plusieurs maladies dont il peut souffrir qui vont entraîner cet état d’infertilité chez lui. Voici les principales causes de l’infertilité chez un homme.

L’insuffisance testiculaire, causes de l’infertilité chez l’homme et la femme non

Les troubles de la spermatogenèse sont les causes les plus courantes d’infertilité chez les hommes. Ces anomalies peuvent affecter la quantité ou la qualité des spermatozoïdes. Les anomalies spermatiques sont nombreux et de mieux en mieux caractérisées; Cependant, leur contribution à l’infertilité n’est pas toujours clairement établie.

Parmi les troubles spermatiques, principales causes de l’infertilité chez l’homme, il y a :

  • L’azoospermie ;
  • l’oligospermie ;
  • la tératospermie.

L’azoospermie est définie par l’absence totale de spermatozoïdes. L’oligospermie se réfère à un nombre très faible de spermatozoïdes. La tératospermie, quant à elle, se caractérise par des anomalies morphologiques qui affectent la mobilité et la fonctionnalité des spermatozoïdes. Ces anomalies peuvent prendre différentes formes, telles que :

  • La morphologie anormale des spermatozoïdes, où ils présentent des défauts structuraux.
  • La motilité réduite des spermatozoïdes, ce qui peut affecter leur capacité à se déplacer de manière efficace.
  • La dysfonctionnalité des spermatozoïdes, qui peut entraîner des difficultés dans leur capacité à fertiliser un ovule.

Les insuffisances primitives de la spermatogenèse peuvent avoir une origine génétique. Ce qui peut altérer la structure du spermatozoïde ou les éléments moléculaires nécessaires à ses fonctions. Des anomalies chromosomiques sont identifiées chez environ 5% des hommes infertiles. Souvent, l’anomalie provient des chromosomes sexuels.

Des altérations de la structure des chromosomes autosomiques sont également associées à des anomalies importantes de la spermatogenès. Ce qui entraîne la formation de spermatozoïdes anormaux incapables de féconder un ovocyte. Dans de nombreux cas, aucune cause n’est trouvée pour expliquer les altérations du sperme associées à l’infertilité masculine.

Les dysfonctions sexuelles, causes d’infertilité chez l’homme ?

En dehors des problèmes d’érection et d’éjaculation, divers facteurspeuvent entraîner une dysfonction sexuelle. Il y a des problèmes vasculaires, hormonaux, métaboliques ou neurologiques . Par exemple, les lésions médullaires peuvent provoquer une anéjaculation ou une éjaculation rétrograde. Cela permet de faciliter la conception en utilisant les spermatozoïdes récupérés ou stimulés dans des procédures de PMA adaptées. Principales causes de l’infertilité.

Causes de l’infertilité chez l’homme et la femme

Les causes de l’infertilité peuvent varier chez l’homme et la femme. Voici une liste des principales causes pour chaque sexe.

Des pathologies hypothalamo-hypophysaires

Certaines affections hypothalamo-hypophysaires peuvent être à l’origine de dysfonctionnements ovariens ou spermatiques chez l’homme et la femme. Ces conditions entraînent une perturbation de la sécrétion hormonale qui peut provoquer l’absence d’ovulation (comme une hypersécrétion de prolactine) ou une diminution de la production de spermatozoïdes. Principales causes de l’infertilité. Ces affections peuvent résulter d’une tumeur ou d’une anomalie génétique, ainsi que d’un problème fonctionnel, surtout chez la femme, lié à une carence en apports lipidiques ou à une activité physique excessive par rapport à l’apport alimentaire.

Certains traitements pris peuvent devenir les principales causes de l’infertilité

L’infertilité peut être causée par les cancers de l’appareil reproducteur et certains traitements anticancéreux tels que la chimiothérapie. De plus, les principales causes de l’infertilité peuvent être des médicaments généralement bien tolérés. Cela peut être des analgésiques, des antihistaminiques ou des médicaments contre le reflux gastro-œsophagien. Ils pourraient également avoir un impact sur la fonction reproductive dans certaines circonstances. Ces éléments constituent les principales causes de l’infertilité.

Des facteurs environnementaux, causes de l’infertilité chez l’homme et la femme

Il existe également des facteurs environnementaux communs aux deux sexes, tels que le tabagisme, qui peuvent avoir un impact négatif sur la reproduction. Chez les femmes comme chez les hommes, le tabagisme peut compromettre chaque étape du processus de reproduction. Au niveau de l’homme, cette principales causes de l’infertilité peut altérer la qualité du sperme.

Ces effets néfastes sont probablement attribuables au stress oxydatif provoqué par les composants du tabac. Lors de la prise en charge de couples infertiles qui ont recours à des techniques de procréation médicalement assistée, le tabagisme est un facteur prédictif défavorable.

Divers autres facteurs ont un impact avéré sur la fertilité humaine. Par exemple, les sources de chaleur intense telles que les fours ou les postes de soudure peuvent augmenter la température des testicules.

Des facteurs psychiques, principales causes de l’infertilité

Des facteurs psychologiques sont également considérés comme des éléments perturbateurs, en particulier le stress. Il est suggéré que le stress peut affecter la production de neurohormones et/ou d’hormones gonadotropes dans le système hypothalamo-hypophysaire du cerveau. Chez les femmes, un niveau élevé de stress au moment de la fécondation pourrait réduire les chances de conception de près de 40%.

Le poids, une raison de ne pas tomber enceinte

Plusieurs études épidémiologiques ont mis en évidence une relation dose-effet entre l’indice de masse corporelle (IMC) et l’infertilité des couples. Chez les hommes, le surpoids et l’obésité sont associés à une altération des paramètres spermatiques. Chez les femmes, le risque d’infertilité après un an de tentatives est augmenté de 27% en cas de surpoids et de 78% en cas d’obésité. De plus, le risque d’anovulation est multiplié par 3 à 4 pour un IMC supérieur à 32 kg/m2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discutons